AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Saiyuki] Blood-Town

Aller en bas 
AuteurMessage
Tomate épluchée
Suggar Adict ~ Prêtresse des Pandas ~ Adoratrice de Gojyo et de Nii
avatar

Nombre de messages : 117
Age : 28
Localisation : Le royaume des songes
Date d'inscription : 30/04/2007

MessageSujet: [Saiyuki] Blood-Town   Sam 30 Juin - 0:16

~ Cette fanfic est aussi disponible sur ce site. Si vous voulez faire des comentaires, laissez une review là-bas! ~


Voila une petite fics pour détendre l’atmosphère.

Une aventure du quatuor de Saiyuki, qui fait escale dans une ville hantée. Entraînés par deux frères farceurs, ils seront menés à suivre des épreuves débiles pour nous mais angoissantes pour eux.

Disclaimer : Josh, Shoj, l’aubergiste, Wokoru et Misachi sont à moi, et sinon, les autres sont à l’humanité terrestre, et j’ai eu le malheur de ne pas avoir eu l’idée d’inventer ces bishonens (ou ces sales meufs pour certaines) avant.

Fics en plusieurs parties.

……


- Hé !! Sale kappa pervers !! Rend-moi mes biscuits !

Une journée comme les autres démarrait, dans la joie, et la bonne humeur. Une journée comme les autres (oui, car chaque matin, Gojyo ne pouvait s’empêcher de voler quelques biscuits dans leurs provisions), qui pourtant allait être bien chargée. La prochaine ville était loin, et il leur faudrait plus d’une journée de Jeep pour y arriver. Alors on s’occupait comme on le pouvait. Sanzo lisait un journal, Gojyo, justement, mangeais des biscuits sous le nez baveux de Goku, et Hakkai conduisait Hakuryu en avançant presque à l’aveuglette dans le désert.

- Hakkaaaaaai !! Mais dis-lui quelque chose s’il te plaît !! Je vais mourir de faim !
- T’inquiète pas, ouistiti. Je serais là pour t’assommer avant que tes souffrances n’aboutissent, rajouta Gojyo en avalant encore un biscuit.
- Taisez-vous ! Vos braillements ressemblent à ceux des porcs qui sont joyeux de quitter la ferme ! continua le bonze en se retournant vers le siège arrière, harisen à la main.

Ce qui était amusant, c’était que dès qu’il prenait ces yeux noirs en regardant le singe d’une manière glauque, celui-ci se taisait. En revanche, quand ces yeux étaient tournés vers Gojyo, la situation était plutôt comique. Le demi-yokai pouffait de rire en tentant de masquer ses lèvres souriantes. Et là, Sanzo prenait son pistolet, et le pointait contre le front du kappa, ce qui lui donnait vite l’idée de se la fermer.

- Haha ! Ne vous inquiétez pas, on sera à la prochaine ville en fin d’après-midi.
- Une journée à se taper ces deux *Censure : excusez-nous, mais il faut bien intervenir* ?!
- Moi ça me dérange pas, mais…, dit Goku en jetant un œil aux provisions. En fait, si, ça va beaucouuuup me déranger !! Pourquoi on retourne pas dans la ville d’avant pour refaire des provisions ?
- Parce que ça servirait à rien, tu vas tout bouffer, singe à la con ! *Censure : aïe excusez-nous, nous n’avons pas put intervenir au bon moment*
- Sale kappa ! Si tu bouffais pas mes biscuits, bien sur que je me plaindrais pas !!

La dispute entre les deux animaux domestiques du groupe poursuivit, bien que l’un d’entre eux soit toujours concentré à éloigner le pistolet du moine de sa tête. Et devant, c’était sourires pour l’un, et soupirs pour l’autre.

-----


- Nous y voila ! Nous sommes enfin à Blood-Town !
- Le… Le nom me plaît pas…

Cette fameuse ville nommée Blood-Town semblait bien glauque. Un peu d’histoire…



(L’auteur fouille dans son carnet)
Ah, voila ! Donc, Blood-Town semble être une ville… bien paumée au milieu de nulle part, qui aurait un passé très étrange. Une famille prospère de yokais y vivait, mais un jour, toute une épidémie frappa la cité, et ce clan n’y fit pas exception. Chacun d’entres eux mourut, dans le sentiment d’une vie inaccomplie… Et ils hantèrent la ville tels que fantômes… Puis, des humains vinrent repeupler Blood-Town, et cohabitèrent avec les âmes errantes, bien que ce ne soit pas toujours facile.

(Grand sifflement de vent)

- J’ai pas compris où on est dans une ville fantôme ?!
- Bravo le ouistiti, t’as tout compris… Pour une fois..., répondit le kappa, tremblotant quand même un peu à l’idée de se balader dans une ville peuplée d’âmes sans corps.

Et si… Et s’il y avait une magnifique jeune femme dans les morts ? Et si les autres n’étaient que des mamas faites de graisse ? Est-ce que ce dragueur sous-marin allait-il survivre ?

- Bravo le narrateur ! Je vais l’appeler dragueur sous-marin maintenant ! Ca le fait !, me remercia gentiment Goku.
- La ferme, babouin !

Assume tes responsabilités, Gojyo. Bref, revenons-en à Blood-Town. Les quatre amis passèrent derrière ce portail noir rouillé qui reliait la ville au désert.

A l’intérieur, le Village du Sang (ouah, ça le fait trop en français) faisait encore plus peur qu’avant d’entrer. Les arbres sans feuilles avaient des branches qui retombaient finement sur les allées et…

- On appelle ça un sol-pleureur sans feuilles.

Merci Hakkai, je sais ce que j’écris, quand même… Donc, voila, et les allées couvertes de terre brune sale faisaient vite croire que la ville n’avait jamais été entretenue (ce qui était un peu le cas). Les gens se faisaient rares dans les rues, et il n’y avait même pas de fantômes… La ville était encore plus étrange.

- Nee… Hakkai, on peut revenir à la ville d’avant ?
- Ce serait plus long qu’une simple nuit ici. On devrait chercher une auberge, vite et y dormir, avant que l’ambiance ne devienne plus angoissante qu’elle ne l’est déjà.

Et donc, le quatuor se mit en route vers ce qui ressemblait le plus à une auberge. En voila une ! Ils y entrèrent. L’ambiance était lasse, molle, remplie d’ivrognes.

- C’est quoi ça ? Des morts ? se questionna à voix haute le blond qui tâtait l’un des corps.
- Non non ! Il y a juste eu une bagarre hier soir. Et ça a trop dégénéré ! Hahaha !

Une voix forte, mais féminine, pourtant. L’aubergiste, plutôt faite de graisse que de chaire, s’avança vers eux et les dévisagea l’un après l’autre.

- Eh bien eh bien ! Ce n’est pas tous les jours que l’on a de la visite d’aussi beaux garçons ! Hahaha !
- C’est pas tous les jours qu’on a droit à partager la même salle qu’un ballon pareil… murmura Gojyo, dos tourné à la personne en question.
- Vous cherchez hébergement je suppose ? Hahaha ! Vous n’avez vraiment pas put trouver pire que Blood-Town ! Ici, il n’y a que des gens absorbés par le dur labeur qu’est la vie, et des morts qui s’amusent à faire des farces. Mais bon, en ce qui les concerne, l’auberge est assez bien gardée ! Hahaha !

Elle s’avança tout prêt d’eux. Rondouillette, blonde, l’air assez simplette et sympathique, elle leur désigna l’escalier et leur tendit quatre clefs.

- Je suis désolée, on n’a que des chambres séparées. Où on en a de deux…
- DE DEUUX !!!! crièrent en cœur Gojyo et Goku, tremblotants.
- Hahahahaha ! Mais c’est pas la peine de crier ! Voici les clefs. Vous n’avez pas besoin de vous organiser, je suppose. continua-t-elle en regardant Goku et Gojyo qui se serraient de peur l’un contre l’autre à la vue du tonnerre visible par la fenêtre.

Le bonze et l’ancien humain échangèrent un regard, puis le dernier des deux prit une clef. Ils partirent ensembles en haut, laissant derrière eux les gosses de la maternelle.

- QUOI ?? Vous allez pas nous laisser tous seuuuls !! Sanzoooo !!
- Hakkai, me laisse pas dormir avec ce chimpanzé !! Pitiéééé, Hakkai !
- Désolé Goku, mais c’est plus instructif pour toi de dormir avec quelqu’un de ton âge.
- Rahh, le bonze écervelé, descend tout de suite ! T’as plus de gueule dans cinq secondes !
- Haha ! Les enfants, si vous évitiez de vous engueuler, si possible ! Des gens dorment ici ! Hahahaha !

L’aubergiste rit encore une fois et tendit la clef restante au singe et au kappa. A contrecoeur, les compères rejoignirent leurs chambres à l’étage.

-----


Le vent sifflait dans les rideaux de la chambre. Dehors, le calme régnait. Pas une lampe, pas une lumière, pas un être vivant (enfin si, les arbres), rien. Sauf… Deux âmes. Deux lueurs blanches qui flottaient en l’air, et qui échangeait regards et mots. Des fantômes.

- Ahahahahahahaha !! Josh, quelle idée fabuleuse !
- Khéhéhéhéhéhéhé, n’est-ce pas Shoj ? Ils m’ont l’air bien intéressants, ces quatre là ! Khéhéhéhé !!
- Ouiiii, en effet… C’est partit pour les treize épreuves de la mort ?
- La mort qui tue, khéhéhé ! Je me charge du brun et du pourpré, les autres, t’en fais ce que tu veux ! Mais ce serait plus marrant si on…

La discussion continua, inaudible à l’ouie des personnes bien rares éveillées à ce moment. Dans un éclat de fous rires, les deux spectres s’incrustèrent par les fenêtres ouvertes des deux chambres ou reposaient séparément le quatuor, et agirent comme ils l’avaient convenu.

-----


- Ouuuuuuh… Genjyooooo Sanzooooo… Ouuuuuh !!
- Hakkai, c’est pas marrant. Je dormais en plus.
- OUUUUUUUUUH !!!! Booooonze Genjyooooo Sanzooooo !!!
- Hakkai ! On dirait le singe là !

Fou de rage d’avoir été réveillé de la sorte, il leva les couvertures, prêt à frapper le brun, mais la seule chose qu’il vit était une image floue et blanche. Une silhouette dissipée dans la pénombre… Un fantôme !!!

Le brun poussa un cri si aigu, qu’il ne savait même pas qu’il était capable de le produire. Ses cordes vocales lui faisaient peur.

- Ouuuuuh… Genjyooooo Sanzoooooooo… Tu viens de rentrer en contact avec le monde des moooooorts… Ta punition sera terriiiiiiiible… OUUUUUUUH !!!
- Quoi ?! Mais mais mais mais maiiiis… HIIIIIII !!!

C’est tout juste s’il ne se faisait pas dessus et si le fantôme n’éclatait pas de rire. Encore heureux, sa bouche représentée par un simple trou noire n’était pas très expressive.

- OUUUUUUH !!! Pour t’en sortiiiiiirrrrrr… Tu devras passer treize épreuuuuuves… Ouuuuuuh !

Dans un souffle, le bonze disparut. Au tour du brun, maintenant…

-----


- Hmm… Goku, tu pues !!

Impulsion soudaine de l’enfant tabou, réveillé par le pied puant du singe. Odeur désagréable. Il se retira immédiatement vers l’arrière du lit mais se cogna contre le mur.

- Hein ? J’me souvenais pas que la chambre était aussi petite… Tu parles, y’a pas de fantômes, en plus. J’aurais pas dut paniquer. Mais quand même, partager le même lit qu’un mec… Bon, je l’ai déjà fait avec Hakkai, une seule fois, mais… Pfouu…
- Shaaaa Gojyooooooooo…
- Aha, aha, aha. J’suis mort de rire, Goku. Me faire croire qu’y a un fantôme…
- Bouuuuuh…

La silhouette blanche et spectrale apparut devant l’enfant tabou, qui se cogna la tête contre le mur de peur. Il essaya d’appeler le nom du singe, mais il tremblait trop pour ça. Apparemment, cet esprit là aimait beaucoup farcer, et se rapprocha du visage du roux, comme s’il allait l’embrasser. Sa tête était sur le point de s’enfoncer dans le mur, et soudain, le tourmenteur disparut… Mais réapparut dans le dos de Gojyo, au dessus de sa tête, très exactement. Un cri de terreur fut poussé, et le kappa se bascula vers l’avant du lit, se cachant sous les couettes.

- Bouuuuuh… Tu es entré en communication avec le monde des moooorts… Shaaaaaa Gojyooooo !!!
- Quoi ?! Mais j’ai rien demandé !!
- Bouuuuuh… Inutile de tenter d’échapper aux âmes défuuuuntes… Gojyooooo !!
- Je… Aaaaaaah !!

Il n’arrivait à prononcer aucun mot correctement. Ses phrases étaient entrecoupées de tremblements, tandis que le fantôme s’approchait de plus en plus. Dans un sifflement du vent, l’enfant tabou disparut… Au tour du singe…

_________________

La mémoire est cruelle. Si elle est silencieuse, on oublie tout. Et si elle parle, on reste prisonniers.
Si tu restes têtu et que tu refuses d'écouter ton coeur... Autant le jeter.


Dernière édition par le Sam 30 Juin - 0:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://prelude.forumactif.com
Tomate épluchée
Suggar Adict ~ Prêtresse des Pandas ~ Adoratrice de Gojyo et de Nii
avatar

Nombre de messages : 117
Age : 28
Localisation : Le royaume des songes
Date d'inscription : 30/04/2007

MessageSujet: Re: [Saiyuki] Blood-Town   Sam 30 Juin - 0:18

-----
Pseudo-entracte chez les « missants pa bô »
-----


- Toi ! Va me chercher Kogaiji !
- O… Oui, Dame Gyokumen !!

Au château d’Hoto, l’ambiance était plus tendue. Pour la simple et bonne raison qu’ils ne trouvaient plus Sanzo et sa bande depuis le début de la journée. La maîtresse du démon Gyumao était sur les nerfs et tapait tout ce qui passait. Une fois son demi-fils devant elle, elle le dévisagea furieusement.

- TOI ! Je sais que tu connais l'endroit où se trouve Sanzo et sa bande !! Tu leur as envoyé des assassins hier !!
- C’était Nii qui m’avait indiqué leurs positions.
- Va le voir !! Rend-toi sur place avec Dokugakuji et Yaone ! Mais n’oublie pas de laisser Ririn ici…

Une fois ces ordres reçus, le prince partit à l’étage d’en dessous, chercher l’homme au lapin. Il détestait avoir à lui parler, à cause de ses répliques déstabilisants et de ses vannes déplacées.

Devant le scientifique, Kogaiji resta quelques instants à le regarder travailler, assis en tailleur, chaussons au sol, dos courbé, cigarette à la bouche, sur son ordinateur portable. Il n’avait pas l’air très malin, il ne tapait même pas avec la totalité de ses doigts (bon, le prince était mal placé pour penser cela, il connaissait à peine l’emplacement des touches sur le clavier). Enfin, on se tourna vers lui, même si avant cela, Nii ne put s’empêcher de faire deux tours sur sa chaise à roulettes.

- Dame Gyokumen veut connaître l’emplacement de Sanzo et compagnie, je paris ?
- Euh, oui.

C’était fou, ce type était un humain, mais il arrivait à faire hésiter tout le monde.

- Hmm pourquoi ? Elle ne sait pas se servir du radar que je lui ai donné ?
- Euh je… Je ne sais pas, elle m’a demandé de venir vous chercher…
- Bon, je lui apprendrais ça ce soir ! – J’ai la flemme maintenant.

Il se leva, but un peu du bouillon brûlant qui était dans sa tasse lapinou, et regarda une dernière fois son PC avant de définitivement se retourner vers Kogaiji.

- Blood-Town. Il me semble qu’on t’a appris où c’était en géographie, quand tu avais sept ans ?
- Blood-Town ?! Là où vivait le clan River ?
- Ouais. Sacrée idée de s’arrêter là-bas, surtout quand on connaît le prince des lieux… Bref, envoyez-y des assassins ou ch’ais-pas-quoi qui sert à tuer.

Le prince tourna le dos au scientifique. La terre du prince de la prospère famille River… Hm, dangereux. Mais ô combien tentant…

-----
Fin de la pseudo-entracte chez les « missants pa bô »
-----


- Aouch… Où j’suis ? Oh… Les autres… Les autres ?!

Etait-il tout seul ? Est-ce que ce pauvre enfant aux yeux d’or était-il seul dans cette étendue noire ?

- Eh, Goku ! C’est toi ?

Ouf, au moins, le kappa était avec lui. Ils ne mirent pas longtemps à se rejoindre et à essayer de se réconforter. (Oui, vous souvenez-vous quand vous vous perdiez en sortie de maternelle et qu’un ami vous trouvait et vous réconfortait ? Ben c’est pareil. Sauf que les deux ont peur.)

Soudain, dans la pénombre, un chant s’élevait. Un chant doux et mélodieux… Une sérénade, magnifique, chantée par une voix féminine, à la fois tendre et cristalline. Malgré la beauté de la mélodie, les deux amis avaient peur. En fait, elle faisait froid dans le dos… Et une lueur blanche s’avançait vers eux, les regardait dans le blanc des yeux. Ils poussèrent un cri aigu en même temps, et se serrèrent à en planquer leur visage dans leurs vêtements. Enfin, la silhouette, posa sa main pâle sur le visage de Gojyo, qui tomba en arrière sous effet de la peur. Et là… La personne féminine devint masculine. Avec des traits plus faciles à distinguer, mais avec des marques spéciales qui étaient rapidement compréhensible… Oui, c’était lui qui avait agressé les deux hommes dans leurs sommeils !

- Khéhéhéhéhéhéhéhéééé !! Vous êtes marrants, tous les deux ! Je sens qu’on va bien s’amuser !!
- Hé ! C’est toi qui nous as fichu la trouille pendant qu’on dormait ?! demanda le singe, parce que le kappa était mort de peur par terre (et son âme s’élevait hors de sa bouche)
- Khéhéhé ! Oui, c’est moi ! Je suis Joshua River. Et je ne vous ai pas fichu la trouille ! Nous sommes à Blood-Town ! C’est tout à fait normal, voyons !
- Tout à fait normal ?!! continua le métis qui retrouvait petit à petit sa voix. P’tain, pourquoi on s’est arrêtés ici ??!
- On va tuer Hakkai… C’est sur.

Les deux amis se craquèrent les doigts, prêts à foncer sur Hakkai (s'il sortait de quelque part) qui avait eu l’ingénieuse idée de faire escale ici. Quittes à faire plus de route, ils ne se seraient pas fait terroriser de la sorte ! Mais, enfin, l’enfant reprit son attitude normale.

- Et en plus… J’AI LA DALLE !!!
- La ferme, con de babouin ! On n’a pas de bouffe ici, tu le vois bien !!
- Ben… Où on est, déjà ?
- Khéhéhéhéhé !! Vous êtes au château de la Rivière Sanglante ! Où vivent toutes les âmes de notre prospère clan, mort dans cette épidémie… Khéhéhé !! Treize épreuves vous attendent, messires, pour avoir eu la délicieuse idée de vous arrêter ici ! Khéhéhéhéhéhéhé !!!

Le fantôme décolla du sol, et fit quelques cabrioles au-dessus des têtes de Gojyo et Goku, avant de réapparaître derrière eux pour allumer une torche, comme par magie, et désigner une porte qu’elle avait illuminée.

- Khéhéhé !! Que la première épreuuuuuve… Commence !!!

-----


De leur côté, Sanzo et Hakkai étaient bien réveillés, mais personne n’était venu leur faire un tour. Leur fantôme était moins farceur que Josh, mais terriblement plus sadique… Et il en fit la preuve en faisant une hache tomber du plafond.

- Sanzo, attention !!

Avec une barrière bien placée, le brun réussit à contrer l’objet lourd et dangereux. Alors qu’ils s’interrogeaient sur le fait qu’il soit tombé, une immense épée tomba sur Hakkai. Sanzo le poussa et réussit à esquiver l’arme. Enfin, de fines aiguilles les bombardèrent, mais leurs sens n’étant pas éteints, ils parvinrent à les éviter.

- AHAHAHAHAHAHA !!!! Ma-gni-fi-que !!! Ahahahahaha, bravo !! Pour des humains, c’est exceptionnel !!

Une silhouette blanche aux traits enfantins épiait les deux hommes d’en haut. Ils étaient dégoûtés d’avoir ainsi servi de jouets pour quelqu’un qui s’ennuyait, et qui plus était mort.

- Que nous veux-tu ?!

Le brun s’avança vers la personne concernée, qui souriait tendrement de ses dents pointues de yokai.

- Vous êtes rentrés en contact avec le monde des morts ! Ce n’est pas donné à tout le monde, et pour que les imprudents qui s’y soient osé soient punis, on leur réserve des épreuves.

Il descendit enfin et posa ses pieds au sol. Il continua de dévisager les deux hommes qui ne croyaient pas fermement ses propos.

- C’est pas possible. Sinon ça veut dire que tous ceux qui habitent ici ont déjà passé ces épreuves ?
- Non, non. Ils vous ont dit que la ville était hantée. Mais quand vous ont-ils dit qu’ils avaient déjà vu un fantôme ?

Déconcertés à un point inimaginable. Le spectre les troublait et les déstabilisait facilement.

- Ahaha ! Je ne me suis pas présenté, pardon. Shojua River, fils de personne, juge du passage et du fil de la vie. C’est moi qui suis chargé de vérifier que les mortels n’entendent pas et ne voient pas les fantômes. Et vous m’avez vu ! Ahahahahaha !!

Il semblait très sérieux. Voir les fantômes était donc un crime ? A ce point ? Et si cet enfant ne mentait pas et que c’était véritablement le juge du passage et du fil de la vie, les deux amis seraient peut-être des coupables sensés mourir.

- Vous vous angoissez ?
- Comment tu le sais ?
- Je lis ce qu’écrit le narrateur. Enfin, bref, il vous reste des moyens de vous sortir de ces problèmes… Passer treize épreuves !! Ahahahahahaha !!!

L’esprit décolla au dessus de la tête du bonze et de l’ancien humain, puis fit apparaître une torche, comme par magie. Avec le feu qu’elle portait, il montra une porte.

- C’est avec cette porte que vous rejoindrez vos copains et la deuxième épreuve, mais la première épreuve sera…

-----


- Un baiser !!!

Hein ? Ils avaient bien entendu ?

- QUOI ?! firent le kappa et le singe en même temps.
- Ne faites pas ceux qui n’ont pas compris, khéhéhéhéhé !! Je vous demande juste de vous embrasser ! Et après, vous rejoindrez vos copains !

Que faire ? Quand on sait que si on reste ici, on mourra de faim pour l’un et de manque de sexe pour l’autre, bref, on mourra quoi… Mais embrasser ce type ? Pas question !!

Goku… Tu es là, seul… Tu n’as rien. Rien, mais alors rien du tout. Même pas une côte de porc. Même pas un bout de jambon. Pas de fromage, pas de biscuits… Rien. Es-tu capable d’embrasser ce kappa pour un jour en avoir de nouveau ? Alors ?

Gojyo… Tu es là, seul… Tu n’as rien. Rien, mais alors rien du tout. Même pas une jolie femme. Même pas une blonde sexy. Pas de saké, pas d’alcool… Rien. Es-tu capable d’embrasser ce singe pour un jour en avoir de nouveau ? Alors ?

Les deux amis se regardèrent avec un air de profond dégoût l’un pour l’autre. Ils rapprochèrent leurs visages, fermèrent les yeux à contrecoeur et… s’embrassèrent pendant une seconde avant de vite tomber par terre et de cracher.

- IN-TO-XI-CA-TION!!! Je meurs!!! AAAARG c’est crade le singe!! Mais alors, pire qu’une grand-mère !! Pouaaaark, le fantôme, elles sont où les chiottes que j’aille gerber ?!
- HAAAAA c’est dégueulaaasse !!! J’imaginais pas que ça pouvait être aussi dégueu comme goût !!! HAAAAA !!!

Ils étaient en train de s’asphyxier tous seuls au sol, alors que Josh les regardait en souriant. Il était tenté de s’amuser un peu plus…

- Oh, excusez-moi, khéhé. J’avais oublié de préciser… C’est pendant 10 secondes avec la langue… Khéhéhéhé…

-----


- Un baiser !!!

… Non, ce n’était pas possible. Ils avaient mal entendu. Pourquoi est-ce qu’un juge aussi haut placé que lui avait besoin de voir deux hommes qui s’embrassaient ?

- Eh là… Tu te fous de nous, hein ?
- Non, pas du tout. On en a convenu ainsi avec l’autre juge. C’est plus marrant comme ça, et ça vous passe l’envie de rouvrir les portes du monde des morts errants.
- Pourquoi croyez-vous que nous serons tentés de les rouvrir ?

Même Hakkai n’avait plus son éternel sourire. Alors que Shoj, lui, l’avait tellement grand qu’il faisait deux fois le tour de sa tête. Il les dévisagea l’un après l’autre de ses yeux de braise.

- Toi, surtout… Ahahahaha !! Je vois bien que tu es tenté de jeter un œil aux Enfers pour y chercher ta sœur !! Ahahahaha !!
- Quoi ?!
- Allez, ne perdez pas de temps. Embrassez-vous donc, en tant qu’amis ! Ahahahaha !

-----


- Pas la peine d’essayer de me taper ! Je suis un fantôme, après tout ! Khéhéhé !!
- Ouais et c’est dommage !! Ducon !!

Goku et Gojyo avaient longtemps souffert, vomi tout ce qu’ils avaient avalé dans leur vie, gerbé leur tripes, dégueulassé le parquet de la salle précédente… Bref, un carnage. Et une comédie aux yeux de l’esprit.

Du côté de Sanzo et Hakkai, déjà, ils étaient rouges comme des tomates, et leur spectre s’était roulé par terre et tordu de rire. Sanzo était démangé par l’envie de lui enfoncer une balle dans la tête, et Hakkai une boule de ki. Mais ils n’allaient pas plus attiser la colère du juge sur eux.

Réunis dans la seconde pièce, les quatre amis se regardèrent sans échanger un mot, à part Goku qui fonça sur Sanzo pour sortir toutes ces mauvaises pensées de sa tête. Mais il s’arracha juste la tête par terre. Quoi ?! Il avait transpercé Sanzo ?!

- Hé !! Sanzo !! Je peux pas te toucher !! Sanzoooo, réponds-moi !!

Sanzo se tourna vers le singe affalé au sol qui essayait de toucher son rayon de soleil, mais qui n’y arrivait pas.

- Goku ?! Hé, je t’entends pas !!

Les deux amis se voyaient, mais ne pouvaient ni se toucher ni s’entendre.

- Ahahahahaha !! Nous sommes fiers de vous présenter…
- La seconde épreuve !! Khéhéhéhé !!

Les deux fantômes s’installèrent dans l’air, et regardèrent les quatre amis.

- Son but est de réussir à arracher le cœur de vos amis !! Khéhéhé !
- Quoi ?! Arracher le cœur de Sanzo et d’Hakkai ?! répéta Gojyo.
- Exactement ! Et eux arracheront le votre ! Ahahahaha !!
- Mais ils mourront après ! continua le bonze.
- Qui vous le dit ? Hm ?

Josh avait approché sa tête près de celle de Sanzo, et avait collé son front contre le sien.

- Vous les voyez tel que les humains normaux voient les juges. Vous, vous nous avez entendu. Là est votre crime !! Khéhéhé !

-----


Gojyo et Hakkai se regardèrent. Ils s’étaient choisis pour arracher leur cœur. Car autant pour l’un que pour l’autre, faire cela à Sanzo ou à Goku les dégoûterait. Ce n’était pas leur mission à eux. D’un signe de main, le brun fit comprendre à son ami qu’il lui laissait l’honneur de commencer… Avec un mal de tête fou, Gojyo se plaça devant son éternel ami, et le regarda dans les yeux. Puis, d’un geste ferme, il posa sa main sur son torse. Torse qu’il ne touchait pas vraiment, qu’il sentait juste. Il le regarda encore une fois, dans ses yeux verts… Et sa main s’enfonça dans le corps de l’ancien humain, pour en arracher le cœur. Hakkai poussa un gémissement de douleur, et se releva pour contempler le regard pourpre de Gojyo. Il fit de même que son ami, et lui arracha son organe vital. Dans leurs mains tachées de sang, le cœur de l’autre battait toujours. Ils avaient mal. Mais sachant qui le tenait, ils se sentaient bien…

-----


Un regard entre les deux amis.

- Sanzo… J’aurais voulu te dire que je n’ai aucune envi de faire ça. J’y comprends rien, moi ! Ce que je veux, c’est vivre ! Je veux pas mourir !

Sans l’entendre, le bonze se plaça devant lui. Il regarda encore son juge, Shoj.

- Ca te plaît de détruire ce gosse, comme ça ?
- Il n’y a jamais d’épreuves qui sont inutiles, dans ce monde… Bonze Genjyo Sanzo. Tu en as fait les frais avec ton maître. Et c’est à lui de le faire avec toi.

Ils se détruisaient l’un l’autre. Leur main sur leur torse, leurs regards se transperçant, leurs yeux se dévisageant… Chevelure, nez, bouche, cou, torse… Cœur. Celui de l’un dans la main de l’autre, ils tombèrent par terre. C’était trop pour eux. Leurs larmes au sol… Leurs mains tachées de sang… Non, ce n’était pas possible…

- Sanzo… T’es mort ? … Sanzo ? Non… DITES-MOI QUE C’EST UN CAUCHEMARD !!!

_________________

La mémoire est cruelle. Si elle est silencieuse, on oublie tout. Et si elle parle, on reste prisonniers.
Si tu restes têtu et que tu refuses d'écouter ton coeur... Autant le jeter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://prelude.forumactif.com
 
[Saiyuki] Blood-Town
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bleach 374 - Gray Wolf Red Blood Black Clothing White Bone
» Rise : Blood Hunter
» [40K Demon] Blood Slaughterer of Khorne
» Bleach 355 - Azul-Blood Splash
» [MANGA/ANIME] Blood+

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heaven :: Alice nine :: Lyrics/trad/download-
Sauter vers: