AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Nouvelle] Vers l'infini et l'au-delà

Aller en bas 
AuteurMessage
Kira
Admin délurée à demi-narcissique, déesse des Neko préparant un CAP Maître du monde.
avatar

Nombre de messages : 99
Localisation : Quelque part dans le monde où voulez que je sois d'autre ?
Date d'inscription : 29/04/2007

MessageSujet: [Nouvelle] Vers l'infini et l'au-delà   Jeu 7 Juin - 13:40

Vers l'infini et l'au-delà

Un homme qui sait se rendre heureux avec une simple illusion est infiniment plus malin que celui qui se désespère avec la réalité.

- Alphonse Allais, Oeuvres posthumes

Assis sur le toit en tuile de sa maison, Kogus observait le ciel avec fascination de ses yeux couleur océan. Des yeux en amande, magnifiques, mais qui gardaient constamment une pointe de tristesse, peut-être tout ce qui faisait son charme. Il sourit à un oiseau qui passait. Une hirondelle qui volait bien bas. Il y avait de l'orage dans l'air, d'ailleurs le vent commençait à se lever. Kogus sauta sur le balcon à peine un mètre plus bas et pénétra dans la pièce qui se trouvait être sa chambre. Un papier peint bleu ciel garni de nuages couvraient les murs. Dans un coin de la pièce, un téléscope, sur le bureau, des livres sur l'astronomie, la météorologie et les oiseaux. Dans un coin de la pièce, juste à côté de son lit se trouvait une cage avec Sora, une grive dorée à la tête et au corps chamois fauve entièrement écaillés de noir. Sa grive à lui, trouvée dans une forêt, dans le Morbihan, dans la forêt près de là où se trouvait la maison de campagne. Kogus jeta un regard par la fenêtre. Le soleil se couchait. Pour aujourd'hui c'était fini. Il descendit dans la cuisine engloutir son repas : une crêpe au froment jambon, fromage et oeuf avant de remonter s'allonger sur son lit. Il s'endormit rapidement.

Son corps se trouvait entouré de nuages. Des nimbus. Comme eux, il se sentait porter par le vent. Il baissa les yeux. En dessous, des lacs et rivières, plaines et montagnes défilaient à toute vitesse. Il volait ! Des oiseaux à la tête, la poitrine, le ventre et la queue blanc, au dos et aux ailes gris clair contrastant avec leurs rémiges noires. Les extrémités de leurs ailes noires étaient marquées de quelques tâches blanches. Leur bec jaune possèdait une petite tache rouge sur la mandibule inférieure. Leurs pattes étaient rose grisâtre. Kogus les reconnut, il avait vu leur photo dans la liste des oiseeaux de France, c'étaient des goélands argentés. Il étendit le bras pour en toucher un, qui se laissa caresser. Celui-ci vint près de sa tête pour mordiller son oreille.

Kogus se réveilla en sursaut à cause de la douleur à son oreille gauche. Forcément, Sora le pinçait, réclamant son repas. Kogus grogna. Le soleil brillait haut et fort dans le ciel, bleu et dégagé. Il faisait chaud. Une légère brise soufflait. C'était un beau jour d'été, le premier, le 21 juin. Celui de la fête de la musique aussi. Le jeune homme sourit. Temps idéal pour réaliser son rêve, celui qui venait de se réaliser dans son sommeil. Voler. Depuis sa tendre enfance, Kogus, garçon un peu trop rêveur, toujours la tête dans les nuages où il souhaitait se rendre n'aspirait qu'à une seule et unique chose ; rejoindre les oiseaux et les nuages dans le ciel. En un mot : voler. Pourfendre le ciel, défier la gravité et explorer de nouvelles contrées. Kogus ne vivait que pour ça. A plusieurs reprises déjà il s'était construit des ailes, en toile, carton, plastique, plumes, tout y était passé, mais rien n'avait réussis. A présent, il était persuadé que s'il y croyait énormément, ce qui était le cas, il réussirait. Après tout, ne disait-on pas que l'esprit avait les plein-pouvoirs sur le corps. Aujourd'hui il tenterait le tout pour le tout, et prouverait à tous et à toutes qu'il avait raison et qu'il pouvait voler. Aujourd'hui, il montrerait qu'il n'était pas fou.

Il sortit de la maison, Sora sur son épaule et se rendit dans le centre-ville où s'affairait déjà énormément de monde : le concert donné par le groupe Les cowboys fringants pour la fête de la musique ne se préparerait pas tout seul. Kogus se promena un peu, saluant le peu d'amis qu'il rencontrait, s'arrêtant par-ci par-là pour discuter avec des connaissances. En début d'après-midi, le concert commença avec Les étoiles filantes. Kogus se rendit sur le toit d'un immeuble. Là où tous pouvaient le voir.

Sûr de lui, et sans hésitation, il s'élança dans le vide. Il ferma les yeux pour mieux apprécier la sensation de planer et du souffle du vent sur ses bras. Il ferma les yeux et étendit les bras sur les côtés, comme dans les films, et pour imiter les oiseaux qu'il aimait tant. Il sentait les battements d'ailes de Sora qui voletait autour de lui. Une immense joie l'emplit lorsqu'il entendit les acclamations de la foule. Il sourit. Des larmes de joie perlèrent aux coins de ses yeux et il sourit. Enfin il rejoignait le ciel ! Enfin il volait ! Et d'ailleurs, pour voler, il volait très vite. On pouvait même dire qu'il fonçait vers le sol et que si nous ne le connaissions pas, nous aurions dis que ce garçon qui tombait du ciel et qui pleurait se suicidait. En effet, Kogus avait pris son envol, ça on pouvait le dire.

OWARI


Blabla de l'auteur : Et voilà, encore une nouvelle ! Je la trouve un peu sarcastique à la fin, et on peu penser qu'elle est triste, mais ce n'est pas vrai. Après tout, Kogus réalise son rêve. D'ailleurs, en parlant de lui, son nom n'est pas choisis au hasard, pour Sora non plus. Kogus signifie nuage en breton et Sora signifie ciel en japonais. D'ailleurs je me demande si vous aviez trouver que Kogus était breton enfin bon, c'est pas le plus important. Tout ça pour dire que je l'aime bien mon Kogus, car même si ses rêves l'ont perdu, il est mort heureux et content de sa vie, sans regrets ni peine. Moi j'appellerai pas ça un suicide vu qu'il n'a pas vraiment conscience de ce qu'il a fait, en tout cas, chapeau Kogus ! Il est resté fidèle à lui-même jusqu'à la fin. Ah oui, dernière chose, Les cowboys fringants existent vraiment, c'est un groupe québéquois de folk que j'aime énormément.

Musiques écoutées durant l'écriture :

Cassis - Gazette
REGRET - Gazette
Intro ( La grande messe )- Les cowboys fringants
Les étoiles filantes - Les cowboys fringants
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ruwa.skyblog.com
Sheilinky
Poring
avatar

Nombre de messages : 101
Age : 25
Localisation : Perdue dans le vaste monde...
Date d'inscription : 05/05/2007

MessageSujet: Re: [Nouvelle] Vers l'infini et l'au-delà   Sam 22 Sep - 17:11

Tsaaaaaaaa!!!!Kogus sama, t'es trop fort!!!!!!!!!!!!!!!
Solee, je t'ai déjà donné mon avis Kira sama, non?

Bon. Je trouve ton texte superbe. Je n'ai pas était triste en le lisant. Au contraire. Kogus a choisi de réaliser son rêve, il l'a fait, et il n'y a rien de triste dedans.

Allez, bonne continuation!

_________________

Crawling in my skin
These wounds they will not heal
Fear is how I fall
Confusing what is real
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[Nouvelle] Vers l'infini et l'au-delà
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Vers l'infini et au-delà
» Un anniversaire Toy Story (vers l'infini et au-delà !)
» Vers l'infini et au dela
» [BD] Pokemon Element : Vers l'infini et l'au-dela !
» Vers l'infini...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heaven :: Alice nine :: Lyrics/trad/download-
Sauter vers: